Association Ludique des Gnistes Rennais
Jeux de rôle Grandeur Nature
ll était une fois...  
 
... une journée qui semblait être totalement ordinaire dans le royaume de la fée bleue. Il avait acquis ce nom, car à sa tête ce n’était pas un roi qui regnait, mais une fée que tous appelaient Marraine. Peu de gens se souviennent vraiment du début de son règne, car il remonte à plusieurs dizaines d’années...  
Le plus vieux des hommes ne se souvient pas des jours où cette fée n’était pas présente.  
 
Ce royaume n’était en réalité qu’une toute petite partie d’un royaume bien plus vaste, qui s’appelait le Royaume. Il y avait un roi et une reine à sa tête, mais l ’histoire ne nous en dit guère plus sur eux car le conte qui nous intéresse se passe dans le royaume de la fée bleue.  
C’était donc une journée qui avait commencé comme toutes les autres. Une belle jeune femme, qui se prénommait Belle, aimait se promener dans la forêt qui bordait le château. Il faut dire que c’était à peu près la seule chose à faire dans ce royaume, car il était si petit, qu’il n’y avait qu’un château et une maison qui tombait en ruines. Tout le reste du royaume était constitué d’une forêt. La marraine était dans son bureau pour se consacrer à des affaires qui occupent une personne de son rang. Son nom ?  
Pimprenelle Corleone. Elle donnait des directives au prince. Car oui, dans ce royaume, s’il n’y avait pas de roi, il y avait au moins un prince et ,qui plus est, un prince charmant. Le prince Philippe, puisque c’était son nom, avait fort à faire. Il devait débusquer les mécréants qui oseraient porter la main sur sa dulcinée, Belle. Il pouvait compter sur l ’aide de son ami, le fidèle Philibert.  
 
Leurs ennemis prenaient de multiples visages notamment la terrible sorcière Morgane, qui travaillait une fois de plus dans son laboratoire afin d’obtenir la toute puissance. Mais également le vorace Gévaudan, un loup aux dents acérées qui lorgnait la pauvre Mère-Grand, pour en faire son repas du midi. Et enfin l ’immense et affreux Sète, un ogre qui préférait la chair des petites filles et qui voyait en Gretel, une demoiselle sans défense portant un chaperon rouge, un mets très délicat... Cependant une menace plus grande encore pouvait se faire sentir dans la forêt. Les miaulements de plus en plus forts annonçaient l ’arrivée imminente du plus grand fléaux de ce royaume : les chats !  
Mais si la journée était des plus ordinaires, la suite de l’aventure allait, elle, devenir extraordinaire, car c’est vous, oui vous qui êtes en train de lire ce conte, qui allez pouvoir faire évoluer le personnage que j’aurai choisi pour vous. Je ne me suis pas présenté?  
Sachez que mon nom est Monmoulin, et que si vous êtes l ’un de mes héros, je ne vous laisse pas totalement seul...
Ce jeu se déroule dans le cadre de La Nuit du Huis Clos et necessite un costume ( non fourni ). Pour nous rejoindre, cliquer sur l'image en dessous.